11 mai 2013

Test : Théière Bodum Assam

Je vous avais déjà parlé de l'intérêt d'avoir une bouilloire à sélecteur de température pour tirer le maximum de son thé et je vous avais présenté la Riviera & Bar QD 658 ici
Bodum Assam + mugs (cliquez pour agrandir)
Mais voulant passer au niveau supérieur, Cela faisait longtemps que j'hésitais à prendre une théière dédiée (voir avantages à la fin). Une offre très intéressante à La FNAC m'a fait sauter le pas, la théière + 2 belles tasses de qualité pour 39,99€.
J'ai donc craqué pour un grand classique, la Bodum Assam. C'est un modèle que l'entreprise helvetico-danoise a lancé il y a plus de 10 ans pour le Conseil du thé britannique sur le modèle breveté de sa cafetière à piston, la French Press.

Il s'agit donc d'une théière à piston en verre borosilicate (-30°c +400°c) avec un filtre cylindrique en inox.  Il suffit de mettre l'eau chaude dans la théière puis les feuilles de thés dans le cylindre, et enfin de mettre ce cylindre dans la théière. Après, faites votre infusion comme d'habitude puis arrivé à la limite de temps, appuyer sur le piston pour isoler les feuilles de l'eau chaude. il est également possible de de ne pas utiliser le pressoir et de tout simplement retirer le filtre. A ce sujet le filtre cylindrique en inox est muni de trous très petits, je dirais environ le double de la taille du tamis d'une pince à thé. 
Bodum Assam  et son filtre cylindique (cliquez pour agrandir)

Pourquoi avoir pris ce modèle?
Il y a plusieurs raisons:
Tout d'abord je souhaitais un modèle sans mémoire c'est à dire qui ne prend pas le goût des infusions successives, car je bois tous les types de thé (verts, blancs, noirs, fumés, fermentés, rooibos, ...). Le choix se réduit donc à la porcelaine, au verre et à la fonte. Cependant, je me méfie de la porcelaine de piètre qualité (peut contenir des métaux lourds), tout comme la fonte. Acheter une théière en fonte ne provenant pas d'une entreprise japonaise de qualité me parait dangereux car le mélange acier/carbone doit être très précis.
La Bodum Assam est en verre borosilicate (supporte températures extrêmes) et a un atout non négligeable à mes yeux. Elle est fabriquée en Allemagne. Ce n'est pas que l'Allemagne me fasse rêver, loin de là, puisque la "Deutsche Qualität" est souvent surestimée. Non, c'est tout simplement la fabrication européenne qui impose des normes strictes. Elle est de plus extrêmement légère, le verre étant très fin, et on peut voir le niveau et la couleur du thé.
Néanmoins, elle possède des inconvénients, à l'inverse de la fonte, mais comme la porcelaine, le verre ne garde pas la température, il ne faut pas le rayer et ne pas lui faire subir de lourds écarts de température brusques. Comme me l'a signalé Céline, qui possède l'Assam depuis 6 ans, le couvercle impose de mettre le filtre à chaque utilisation.
  
L'avantage des théières:
Jusqu'à présent j'utilise des pinces à thé pour infuser le thé directement dans la tasse. Or, en se renseignant, il apparaît que l'infusion est plus douce de cette manière car la boule ou la pince à thé ne permet pas aux feuilles de complètement s'ouvrir. Rien d'alarmant (pas comme la température), mais le thé ne développe pas toutes ses saveurs et est plus amer. J'ai fait un test sur le Jasmin Flowers Moli Hua Cha des Jardins de Gaïa, qui est un thé vert bio un peu âpre. En effet, il devient plus souple et les feuilles se sont bien ouvertes (voir photos).
Bodum Assam + Riviera Bar QD 658 (cliquez pour agrandir)
Bodum Assam avec thé vert (cliquez pour agrandir)
Bodum Assam Thé vert après infusion (Cliquez pour agrandir) 
Bodum Assam Thé vert après infusion (cliquez pour agrandir)

6 commentaires:

  1. Quel bel équipement ! Personnellement, je n'ai qu'un seul mug avec un filtre en inox, que j'ai obtenu grâce à une action épargne de mon supermarché habituel, je l'ai pris uniquement pour avoir une tasse transparente pour pouvoir admirer la couleur de mes infusions. Normalement j'utilise une théière en fonte mais j'ai quand même utilisé le filtre du mug et jusqu'à présent je n'en suis pas satisfait, le thé est soit trop infusé soit pas assez, alors qu'avec la théière il n'y a pas de problème. C'est sans doute moi qui un problème de dosage, mais c'est bizarre que ça ne m'arrive qu'avec le filtre du mug et pas avec la théière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet équipement n'est rien comparé à celui de certains membre de notre communauté du thé (#TeamTeaAddicts sur Twitter), certains ont plus de 15 théières, des gaiwan, des calebasses à maté, ...

      Pour mes test je n'utilise pas la théière. Je fais une infusion manuelle avec une grande pince à thé afin d'uniformiser et d'avoir le même protocole. Certains thé broken et rooibos passeraient trop facilement à travers les filtres des théières.

      "Une action épargne" ce doit être une expression belge pour notre "offre promotionnelle", j'aime beaucoup.

      J'en profite pour vous remercier de vos nombreux commentaires, n'hésitez pas à en laisser, surtout que vous faites des remarques constructives. Sinon, vous avez Twitter pour un contact plus direct, n'oubliez pas @SavourerLeThe car parfois je mets un ou deux jours pour publier un commentaire.

      Alain

      Supprimer
  2. Ce n'est pas la quantité qui compte, une théière transparente à piston, moi ça me fait rêver. Cela dit, si je pouvais multiplier les théières et les gaiwan, mais il me manque l'argent pour les achats et surtout la place pour les ranger.

    Sinon, une action épargne, ça veut dire qu'en fonction du montant de nos achats on gagne des points qu'on peut ensuite échanger contre certains produits.

    Je suis ravi que mes commentaires vous plaise, quant à moi je vous remercie de nous faire partager vos tests avec autant de détails et de précisions. Pour Twitter, il faudrait d'abord que je pense à me créer un compte, pour le moment j'y résiste encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur Twitter on a fait une petite communauté du thé avec des membres partout en France, et même un au Canada et en Suisse, mais pas encore en Belgique. On va se rencontrer Samedi prochain pour faire une razzia sur les boutiques de thé parisiennes

      Supprimer
  3. Ah je la reconnais cette bouilloire, j'ai sa jumelle chez moi.
    Ca m'a changé le thé !
    Récemment, j'ai acquis un gaïwan. Je fais partie des théinomanes à la collectionite aiguë, bien qu'encore modérée pour des raisons de budget. J'ai un kyusu pour mes bons sencha japonais. Maintenant que je me mets un peu plus aux Puer et aux Oolong, j'aimerais bien deux théières pour Gonfucha (une pour les Puer, une pour les Oolong). Mais ce ne sera pas de suite, elles sont assez onéreuses...
    En tout cas, jolie théière et jolies tasses.
    Quand je testerai des thés je verrai pour utiliser ma "passoire" avec un de mes mug en verre(une tisanière en fait) (le filtre en verre ayant des trous trop grands pour un certain nombre de mes thés, en particulier les fins sencha et shincha).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Niveau collectionite, il faudra plutôt se renseigner avec Audrey et Virginie. Je suis un grand adepte des théières sans mémoire, et plus particulièrement celles en verre, car elle laisse le goût pur du thé. Les théières japonaises en fonte sont magnifiques mais j'ai toujour une appréhension sur les métaux lourds.

      Concernant cette théière Bodum, les trous sont plutôt petits, mais face à des thés broken ou du rooibos, pas mal de matière passe à travers.

      Supprimer

Laisser un commentaire