28 février 2014

Test: Thé de Kyushu (Theodor)

Partons au Japon avec ce test du Thé de Kyushu de la maison Theodor.

Présentation:
Il s'agit d'un thé vert du Japon dans sa forme Tamaryokucha, c'est à dire, un Sencha ayant subi un pliage en torsades donnant plus de douceur.

Apparence: 
Dans la boite: feuilles torsadées et recourbées  
Dans la tasse: vert fluo, légèrement jaune
Odeur: végétale (herbe, épinard) et marine (iodée)

Mon avis:
Ce thé propose une attaque très douce ce faisant sur un petit ton herbeux frais. Ensuite, c'est une note d'épinard et d'asperge plus franche qui se fait présente. Enfin, un subtil goût iodé se fait sentir en clôture de dégustation. Très bonne longueur en bouche. 
Theodor préconise une infusion à 70°c pendant 45 secondes à 1 minute 15.

En résumé:
Composition: Thé vert Sencha (Kyushu, Japon)  
Prix: 18,20€/100gr (182,00€/kg)
Température: 70°c
Temps: 1 minute
Signe particulier: douceur et souplesse
Note: 15/20
Theodor Thé de Kyushu (Theodor)

4 commentaires:

  1. Tu n'as pas mis de note ?
    Ce qui est difficile avec les Tamaryokucha, c'est qu'en fait y'a un nom pour 2 variantes...
    http://www.thes-du-japon.com/index.php?main_page=page&id=4&chapter=0
    Pour moi, c'est synonyme de thé ayant eu une oxydation arrêtée à la chaleur (le plus courant), ici c'est l'autre variante on dirait.

    RépondreSupprimer
  2. Je me suis posé la même question qu'Hecate quand je me suis documenté sur le Tamaryokucha, mais comme celui-ci est le premier et jusqu'à présent unique que j'ai gouté, ce n'est pas sur moi qu'il faut compter pour savoir si c'est un Kama-Iri Cha ou un Guri-Cha. D'autant plus que les deux viennent principalement de l'ile de Kyushu, ce qui ne nous aide pas.

    En tout cas, pour une première expérience, ça laisse un excellent souvenir : c'est un thé excellent, au goût frais et désaltérant. Pourtant, on ne s'attend pas à ce qu'il goûte grand chose avec une température si basse, une infusion si courte et une couleur plus claire que les Sencha auxquels je suis habitué. Il ne faut pas se fier aux apparences et c'est très bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Tamaryokucha sont plus souples que les Senchas

      Supprimer
  3. Pour les 2 tamaryokucha que j'ai goûté, je les trouve "trop" souples... et préfère boire un Long Jin dans ce cas ^_^"
    Je reste une inconditionnelle du Sencha en comparaison.

    RépondreSupprimer

Laisser un commentaire