7 juin 2015

Test: Congou Keemun (Butiki Teas)

Nouveau test de la défunte maison américaine Butiki Teas avec Congou Keemun.

Présentation:
Il s'agit d'un Keemun (Qimen) dont j'ai peu d'information, Butiki Teas ayant fermé. Cependant, vous pouvez trouver la fiche de ce thé sur Steepster, où il récolte un honorable 84/100 sur 36 avis.
Un grand merci à Thévangéliste qui m'a permis de découvrir ce thé lors d'un échange. Elle a par ailleurs publié un article sur son blog ici et mis un énorme 96/100 !
Butiki Teas Congou Keemun (cliquez pour agrandir)

Apparence:
Dans la boite: feuilles de taille moyenne, d'un noir très mat
Dans la tasse: orange ambré
Odeur: maltée, cacao et minérale

Butiki Teas Congou Keemun (cliquez pour agrandir)

Butiki Teas Congou Keemun (cliquez pour agrandir)

Mon avis:
Thévangéliste, désolé, je ne lui trouve pas du tout un côté de rose. Il évoque pour moi des notes maltées, mais avec une belle douceur et souplesse. Il développe aussi une saveur minérale, ainsi que des saveurs florales, mais je ne ressens pas la rose.
Butiki Teas conseille eau bouillante pendant 3 min, j'ai pu l'infuser 4 fois.

En résumé:
Composition: thé noir Qimen (Qimen, Anhui, Chine)  
Prix: inconnu, et plus disponible
Température: 95°c
Temps: 3 min
Signe particulier: côté malté et doux à la fois avec un support minéral
Note: 15/20

8 commentaires:

  1. Tes photos sont magnifiques avec ces reflets dans les tasses !
    Dommage que tu ne sentes pas la rose qui pour moi est si délicate et si parfumée dans ce thé :( mais tu 'as quand même apprécié ce thé, ce qui est bien l'essentiel.

    RépondreSupprimer
  2. mais naaaaaan tu as juste ressenti ce thé différemment, enfin ! Il n'y a pas une vérité sur un thé, ça se saurait, non ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thevangeliste, ta vérité est plus vraie que la mienne ;)

      Supprimer
    2. A ta décharge, on peut aussi argumenter que ta légendaire méconnaissance des fleurs t'aide sans doute à ne pas repérer facilement la rose.

      Sinon, vous avez déjà remarqué à quel point les Anglais avaient déformés les noms chinois des thés ? "Congou" c'est comme ça qu'ils ont compris "Gong Fu"

      Supprimer
    3. Oui, méconnaissance totale des fleurs. Et pour les englais, en effet d'où les doubles traductions.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci mais tu parles de la tasse ou du bol au fond?

      Supprimer

Laisser un commentaire