16 juin 2018

Test: Japan Black Asatsuyu (Tee Gschwendner)

Direction le Japon, avec un thé noir, oui je dis bien thé noir, avec le Japan Black Asatsu de Tee Gschwendner.

Présentation:
Il s'agit d'un thé noir japonais. Ces thé sont relativement rares car ils représentent à peine 1% de la production du Pays du Soleil levant. Celui-ci serait cultivé depuis 150 ans, sur l'Ile de Yakushima, à partir du cultivar Asatsuyu. Ce cultivar est utilisé habituellement pour des thés verts avec la particularité de donner des aspects de Gyokuro sans avoir à mettre en oeuvre le processus d'ombrage. La traduction française de Asatsuyu est rosée du matin. Il a été enregistré en 1953, comme le cultivar japonais n°2.
Il est certifié biologique.

Tee Gschwendner Japan Black Asatsuyu

Apparence:
Dans la boite: petites feuilles noires
Dans la tasse: ambré sombre
Odeur: prune et iodée

Tee Gschwendner Japan Balck Asatsuyu

Mon avis:
Ce thé prodigue des notes tirant sur les fruits sucrés, faisant penser en attaque à de la prune, à la manière d'un thé noir taïwanais. Ensuite, ce sont des notes faisant penser à de la banane qui se développent. Il ressemble beaucoup au Japan Black Tea Iaugushi de Thés du Japon. Mais celui-ci me parait plus rond, plus enveloppant.
Et détail intéressant, en fin de dégustation il propose un profil iodé très léger (bien plus ténu que dans les verts). Ca lui apporte une typicité bienvenue, et une longueur en bouche importante.
Ce Japan Black Asatsu se révèle donc différent et orignal.
Tee Gschwendner conseille une eau à 95°c pendant 2 minutes 30. Je préfère 90°c. Il supporte sans peine 3 infusions, avec l'aspect iodé déclinant à chaque fois, au profit des notes futées.

Tee Gschwendner Japan Black Asatsuyu

En résumé:
Composition: Thé noir (Yakushima, Japon)
Prix: 19,80€/50gr soit 396,00€/kg
Température: 90°c
Temps: 2 minutes
Signe particulier: rond, fruits sucrés et légère note iodé en fin
Note: 16/20

2 commentaires:

  1. Il a l'air bon ce ptit thé. C'est dommages que les japonais ne font pas plus de thé noir. Ils ont du talent dans ce domaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du talent, je ne sais pas, mais le côté insulaire donne une saveur spéciale

      Supprimer

Laisser un commentaire