27 mai 2016

Test: Jun Shan Yin Zhen (Nannuoshan)

Après avoir fait tomber par terre le sachet ouvert de l'excellent thé du test précédent créant une profonde tristesse, il me fallait quelque chose pour me réconforter. J'ai jeté mon dévolu sur Jun Shan Yin Zhen de Nannuoshan.

Présentation:
Il s'agit d'un thé jaune provenant de la province du Hunnan, aux abords du Lac Dong Ting, et faisant partie de la liste des 10 thés chinois les plus réputés. Il se compose uniquement de bourgeons. Cependant, Nannuoshan ne le propose pas à la vente, car il est produit en infime quantité (moins de 100 kg/an), et se monnaie donc très cher. Il m'a été donné en échantillon par le gérant de la maison allemande, Gabriele. Je le remercie vivement.
Par conséquent, pas d'infos sur le site, donc direction Wikipedia et le site de la très bonne maison québécoise Camellia Sinensis pour les conseils d'infusion. Cette dernière le vendait quand il était en stock à 8,87€ les 10 gr en raison de son extrême rareté et son prestige.

Nannuoshan Jun Shan Yin Zhen après la seconde infusion

Apparence:
Dans la boite: bourgeons entiers très duveteux, magnifiques.
Dans la tasse: presque sans couleur, très limpide, légerement jaune pâle
Odeur: vanillée, herbeuse fraîche et poirée

Nannuoshan Jun Shan Yin Zhen avant infusion

Nannuoshan Jun Shan Yin Zhen durant la première infusion avec minutage au chronographe

Nannuoshan Jun Shan Yin Zhen première infusion sortant du gaiwan

Nannuoshan Shan Yin Zhen après la première infusion

Mon avis:
Avant de commencer, je vous conseille de lire le test de très fin connaisseur Vacuithé.
A thé d'exception, préparation qualitative. Je sors donc le gaiwan / zhong de David Louveau. Ce thé se classe parmi les tous meilleurs bus. Il développe des saveurs d'une extrême douceur, signe d'un thé de très grande facture. Il n'est donc pas à conseiller à des débutants. Les notes portent à la fois sur les thés blancs Yin Zhen (vanille, boisée), les thés verts chinois (herbeuse fraîche) et fruitées, avec un final sur la poire.
Camellia Sinensis préconise une eau à 80°c et une infusion de 4 min pour la première trempette.

Nannuoshan Jun Shan Yin Zhen lors de la seconde infusion

Ma vaisselle, gaiwan /zhong de David Louveau et tasse de TeaAve

En résumé:
Composition: thé jaune Jun Shan Yin Zhen (Lac Dong Ting, Province du Hunan, Chine) 2015
Prix: inconnu mais onéreux
Température: 80°c
Temps: 4 min en occidental, 30 - 45 sec en gaiwan
Signe particulier: sublime, dans mon top 3, exceptionnelle subtilité
Note: 20/20

10 commentaires:

  1. j'aurais bien aimé que tu détailles plus tes impressions même si celles de Sébastien font référence pour bien des buveurs de thé.
    Ce thé a l'air exceptionnel en tout cas. Je ne pense pas être assez avancée pour bien appréhender les thés jaunes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est en effet exceptionnel. Et bien sûr que si, tu es assez avancée, tu l'aies plus que moi

      Supprimer
  2. Tout d'abord, toutes mes pensées pour ces feuilles perdues sur ton plancher! J'espere que tu as pu surmonter ta peine! ;D
    Le thé a l'air merveilleux rien qu'en lisant la description des arômes. J'imagine qu'au palais, la liqueur doit être d'une belle délicatesse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les premiers mots qui viennent sont délicatesse et finesse ;)

      Supprimer
  3. Je rêve où c'est la première fois que tu mets un 20/20 ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Lionel, c'est la première fois. Il est excellent. Tu en as déjà bu?

      Supprimer
    2. Hélas non, c'est le genre de merveille qui est synonyme d'inaccessible étoile pour de basses raisons budgétaires...

      Supprimer
    3. Et même quand budgetairement c'est possible, parfois il n'y a pas de stock vu la rareté

      Supprimer
  4. Article très interessant. La note de 20/20 m'interpelle aussi. J'ai moi même testé ce type de thé et je suis resté perplexe : http://feerocithe.blogspot.fr/search/label/Pu%20Erh%20Blanc%20%26%20Th%C3%A9%20Jaune . J'ai ma théorie en fin d'article.

    Benoît

    RépondreSupprimer

Laisser un commentaire